Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


1918, Béthune « un cimetière de demeures humaines »

Publié par Arnaud Willay sur 9 Novembre 2014, 07:10am

Catégories : #Guerres mondiales

Spectacle de désolation en 1918 sur la Grand Place

Spectacle de désolation en 1918 sur la Grand Place

Dans deux jours, la France se souviendra qu’il y a 96 ans, était signé l’armistice qui mettait fin à la première guerre mondiale. Un confit meurtrier durant lequel Béthune a subi une pluie de bombardements.

Et c’est le président de la République Raymond Poincaré qui nous donne des détails sur les souffrances endurées par les béthunois. Lors de la cérémonie de remise de la Croix de guerre et la Croix de la légion d’honneur à Béthune le 28 décembre 1919, il expliquait que « dès le 26 octobre 1914, le bombardement commençait. Il s’est poursuivi à intervalles différents jusqu’au 20 octobre 1918 ». Il estimait qu’en quatre ans, Béthune a été touchée par plus de « 70 000 obus détruisant 900 maisons ». En 1918, il comparait le centre ville à « un cimetière de demeures humaines ». Il faut dire que l’année 1918 a été particulièrement rude.

En effet, du 15 au 20 avril 1918, les allemands ont fait pleuvoir un déluge d’obus sur Béthune. Des obus qui provoquèrent des incendies dans le centre ville. Si l’église Saint-Vaast était méconnaissable, le beffroi a eu lui plus de chance. Le géant de pierres a d’ailleurs été évoqué par Raymond Poincaré le 28 décembre 1919. Il souhaitait que le beffroi « dont les substructions sont heureusement conservées, soit relevé dans un site plus découvert ».

Arnaud WILLAY (parution dans La voix du Nord, le 9 novembre 2014)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents