Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


En 1914 et 1922, ces isoloirs et urnes indispensables pour les élections

Publié par Arnaud Willay sur 10 Juin 2017, 06:51am

Catégories : #Histoire politique

Jules Senis, Maire de Béthune en 1922

Jules Senis, Maire de Béthune en 1922

Pour ce premier tour des élections législatives, vous apercevrez forcément des isoloirs et des urnes nécessaires aux opérations de vote. Du matériel qui a un coût et qu'il faut parfois remplacer. La preuve à Béthune en 1914 et 1922.

La loi du 29 juillet 1913 sur le secret et la liberté de vote prévoyait que dans chaque commune, il fallait prévoir un isoloir pour 300 électeurs inscrits et qu'il y aurait au moins deux isoloirs par salle de vote.

Ces isoloirs devaient être achetés par les municipalités mais une somme de 15 francs était allouée par l’État pour chaque isoloir. En 1914, le nombre d’électeurs était de 4101 à Béthune. Il fallait prévoir 15 isoloirs avec deux bureaux de vote. Le Maire demandait au conseil de voter un crédit de 700 francs (555 francs pour les isoloirs et 50 francs pour les urnes) sachant que l’État verserait une allocation spécifique.

En 1922, le nombre d'électeurs avait augmenté à Béthune (4387 électeurs) et le matériel électoral avait été détruit durant la première guerre mondiale. 17 isoloirs étaient nécessaires pour les deux bureaux de vote. Une nouvelle dépense pour la Ville que le Maire Jules Senis (notre photo) souhaitait inscrire dans les dépenses au titre des dommage de guerre.

Arnaud WILLAY (parution dans La Voix du Nord, le 11 juin 2017)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents