Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Marcel Mansy, une mémoire de la ville qui s'en va

Publié par Arnaud Willay sur 15 Juillet 2007, 09:29am

Catégories : #Personnalités béthunoises

   Marcel Mansy est décédé le 28 juin dernier dans sa 103ème année à Perpignan. Avant de rejoindre le sud de la France, Marcel Mancy a marqué de son empreinte la vie béthunoise. Retour en forme d’hommage sur une vie bien remplie.  
   Le poète et écrivain sénégalais Léopold Sédar Senghor disait à propos de la mort d’un vieillard en Afrique : « un vieillard qui meurt, c’est une bibliothèque qui brûle »…et donc une partie de notre histoire qui s’en va. Une expression qu’il convient d’appliquer à Marcel Mansy, tant ses souvenirs accumulés après plus de cent ans de vie étaient précieux. 
   En effet, Il aura connu 15 présidents de la République (d’Armand Faillières à Nicolas Sarkozy), 9 papes (de Pie X à Benoit XVI). A Béthune, il travailla sous les ordres de 6 maires, de Alexandre Ponnelle à Henri Pad. Cet ancien cadre administratif qui intégra la mairie à l’âge de 21 ans a eu une action qui ne passera pas inaperçue dans l’histoire de la cité de Buridan. Une histoire locale dont il a connut les vicissitudes et les malheurs. 
    En effet, Marcel Mansy a été témoin des deux guerres mondiales dont il déplorait les horreurs. Durant le second conflit mondial, il fut nommé en 1943 au service de ravitaillement géré par la mairie. Son action fut positive à ce poste au combien important en temps de guerre : il a redressé en deux mois des finances défaillantes dont personne ne voulait plus s’occuper. 
   Marcel Mansy était aussi un pionnier. Il participa à la création de l’actuelle mutuelle des fonctionnaires des collectivités territoriales et du secteur hospitalier. Une initiative d’abord locale qui prit à sa grande surprise une ampleur nationale.       A Béthune, son implication dans la vie locale témoigne du dynamisme qui animait l’homme. Son action dans le secteur de l’enseignement lui valut d’être nommé à l’ordre des palmes académiques. La médaille d’honneur de la ville récompensa sa brillante carrière au service des béthunois. Et que dire de son implication dans la vie sportive récompensée par la médaille d’argent de l’éducation physique et des sports : athlétisme, natation, et football étaient ses sports de prédilection.  

                       Arnaud Willay (parution dans la Voix du Nord, le 15 juillet 2007)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents