Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


A Béthune, le Général De Gaulle a lancé un appel en faveur de l'intervention de l'Etat dans l'industrie charbonnière

Publié par Arnaud Willay sur 10 Avril 2006, 18:47pm

Catégories : #Histoire politique

Une entrée triomphale le 11 août 1945,

Hier, la france commémorait l'anniversaire de l'appel prononcé le 18 juin 1940 par Charles De Gaulle. Ce jour-là, dans les studios de la BBC, à Londres, le Général enregistrait un message d'espoir et de combativité à l'adresse de ses compatriotes : "  Moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France...Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. Quoi qu'il arrive, la flamme de la résitance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas". Un message volontariste, au moment où le maréchal Pétain, chef du gouvernement français, demandait l'armistice à l'Allemagne.

   Charles De Gaulle (1890-1970) fu considéré comme le chef de la France libre. Ce lillois d'origine descendit le 26 août 1944, les Champs-Elysées, acclamé par un million de parisiens. Celui qui marqua l'histoire du pays fut accueilli aussi triomphalement à Béthune. En effet, quelques mois après la capitulation allemande, De Gaulle se rendit dans la cité de Buridan, le 11 août 1945. Le signe de la fin de plusieurs années difficiles pour une population à peine remise du traumatisme de la Première Guerre mondiale.

   Le Général est aussi connu à Béthune pour l'appel qu'il lança dans la ville en 1945, en faveur de l'intervention de l'Etat dans l'industrie charbonnière. Cette prise de position eut un réel impact : en 1946, la nationalisation des charbonnages fut adoptée par les députés. Il s'agissait de relancer la production afin de redresser l'économie du pays affaibli par des années de guerre.

   En donnant leurs noms à ses rues, Béthune a souvent honoré la mémoire de femmes et d'hommes qui ont marqué son histoire. Avec une place et une stèle, le Général de Gaulle n'échappe pas à la règle.

A. Willay (parution dans la Voix du Nord, le 19 juin 2005)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents