Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Entretien sur France Bleu Nord consacré à l'histoire de Béthune

Publié par Arnaud Willay sur 19 Janvier 2009, 12:24pm

Catégories : #Média

Emission « au cœur de la région » consacrée à la ville de Béthune, animée par Julien WZOREK, France Bleu Nord. Vendredi 9 janvier 2009. En direct du brussel’s café, Grand Place.

 


1ère partie de l’émission :

 

Julien WZOREK (animateur) : Voilà, on continue à découvrir Béthune. Qui de mieux pour nous parler d’une ville que l’archiviste en tout cas le responsable des archives de la ville. Il s’appelle Arnaud Willay. Vous, cette ville, vous la connaissez bien et en tout cas vous êtes déjà capable de dater les origines de la ville.

 

Arnaud WILLAY : Tout à fait. Déjà, les origines de la ville sont mal connues. En fait, on peut dire que la fondation de l’église Saint-Vaast après 502 sur un site celui de Catorive pourrait témoigner des premières traces d’une installation permanente dans la ville à Béthune. Je pourrais ajouter que les fouilles d’un cimetière mérovingien entreprises entre 1903 et 1906 témoignaient d’une installation autour des VI et VII ème siècle mais pour répondre à votre question en fait les premières marques de la ville datent du Xème siècle. C’est en tout cas à mon sens à cette époque que s’affirment des pouvoirs religieux, des pouvoirs politiques et notamment c’est à cette période qu’on parle de la seigneurie de Béthune.

 

JW : Vous avez remarqué en tout cas à l’époque quand on construisait une ville la première chose à laquelle on pensait, c’était le cas en 1502, c’était de construire une église.

 

AW : oui tout à fait. Effectivement l’histoire religieuse de Béthune est importante avec la construction d’une église et c’était d’ailleurs, on vient d’en parler, le cas aux origines.

 

JW : est ce qu’il y a des grandes dates qui ont marqué la ville de Béthune ?

 

AW : oui vous me parlez des grandes dates, c’est effectivement subjectif. Mais j’en retiendrais quelques unes :

1188 : la naissance de la confrérie des charitables qui a véritablement traversé les siècles. Avec la légende de deux maréchaux-ferrants, Germon de Beuvry et Gautier de Béthune donc une confrérie qui date du 12ème siècle mais qui a véritablement traversé les siècles et qui existe encore à Béthune donc c’est la première date que je voulais signaler aux auditeurs.

La deuxième date, 1346, à mon sens, la première construction du beffroi qui fut d’ailleurs reconstruit en 1388 car il s’était effondré…en grès de pays… donc c’est la deuxième date parce que le beffroi est un monument emblématique de la ville et la  troisième date je dirais 1815…pourquoi ? Parce ce qu’elle témoigne de l’histoire nationale.

            En effet, c’était la venue le 22 mars 1815 du roi Louis XVIII lors de l’épisode tragique des cent jours, un passage qui le conduisait à Gand et d’ailleurs pour la petit histoire le poète Alphonse De Lamartine  l’accompagnait et il a livré son témoignage sur cet épisode béthunois dans ses mémoires de jeunesse, évoquant notamment ce qui est assez amusant la confusion qui régnait à Béthune en 1815 lors du passage de Louis XVIII. Donc, voila subjectivement quelques grandes dates.  

 

JW : est ce que comme beaucoup de villes de notre région, Béthune a été une ville fortifiée ?

 

AW : oui il est très important de parler des fortifications...pourquoi Béthune ville fortifiée ? Parce ce que Béthune durant son histoire a subi de nombreux sièges..exemple 1710 le siège des troupes hollandaises donc Béthune s’est renfermée, s’est fortifiée, et dès le XVIème siècle, on peut dire que l’empereur Charles Quint et notamment Vauban ont terminé de fortifier cette ville qui a été...donc des fortifications démantelées à la fin du 19ème siècle par un maire Charles Dellisse Engrand.   

 

JW : il y a des rois, il y a des empereurs qui se sont arrêtés à Béthune ?

 

AW : Tout à fait, c’est très important. Napoléon Bonaparte vient en 1810 avec l’impératrice Marie Louise d’Autriche. Je pense notamment au roi soleil Louis XIV lors de son passage dans la région en 1670 et 1680 et je vous parlerais de Patrice de Mac Mahon en septembre 1874, ancien président de la République. Donc des grands personnages qui témoignent de l’importance de la ville

 

JW : est ce qu’il y a un monument, et ce sera ma dernière question pour l’instant emblématique, incontournable à Béthune ?

 

AW : oui effectivement je ne vais pas être original mais en citant le beffroi qui a une histoire très originale. On en parlera peut être dans la seconde partie de l’émission.

 

JW : bon on est d’accord un monument historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005 ?

 

AW : ah oui effectivement juillet 2005, c’est un monument classé au patrimoine mondial de l’UNESCO ce qui marque une sorte de reconnaissance pour les béthunoises et les béthunois.

 

2ème partie de l’émission :

 

JW : ….on continue à découvrir Béthune mais Béthune ça a été aussi marqué par l’histoire parfois violemment, il y a eu la première guerre mondiale. Est ce que cela a laissé des traces ?

 

AW : tout à fait, Béthune est appelée « ville martyre ». La première guerre mondiale a laissé des traces indélébiles à Béthune. Je vous cite deux chiffres : 70000 obus et près de 800 bombes aériennes entre 1914 et 1918. La grand place qui se trouve derrière nous a été détruite à 90%  laissant en 1918 véritablement un spectacle de ruine et de désolation. 

 

JW : bon alors on a pas eu le temps de se retourner que la deuxième guerre est arrivée.

 

AW : tout à fait, la seconde guerre mondiale, c’est aussi un épisode crucial à Béthune. Il faut savoir que les archives montrent une occupation de Béthune par la kreiskommandantur. Dès 1942, des mouvements de résistance voient le jour à Béthune, des sabotages s’organisent mais pour faire court sur le second conflit mondial :  4 septembre 1944 libération de la ville par les anglais, et d’ailleurs le 11 août 1945 le Général De Gaulle vient à Béthune qui à mon avis témoigne de la résurgence de la vie démocratique après le second conflit mondial.

 

JW : Tiens, puisque vous me parlez de 1945, que s’est il passé juste après ?...si je prends par exemple dans les domaines économiques, les plus marquants ?

 

AW : tout à fait. Après 1945, on assiste à Béthune à un renouveau économique et urbain…renouveau urbain je citerais l’exemple de la ZUP, Zone à Urbaniser en Priorité dans les années 1960 qui s’appelle le Mont Liébaut, d’ailleurs les habitants nous écoutent peut-être. Donc l’aspect urbain est très important mais je vous citerais aussi l’aspect économique.

Une date, 21 septembre 1961, inauguration de l’usine Firestone. Et d’ailleurs en ces temps de crise, il faut rappeler que les usines ont une histoire…voila donc il faut faire aussi attention.

Et d’ailleurs une petite anecdote : en 1970, la ville de Béthune a fêté les 10 ans de l’implantation de l’usine Firestone et le maire de Béthune avait reçu, et c’est conservé dans les archives, une lettre de Raymond Firestone qui était écrite en anglais donc venue du Plaza Athénée…c’est un luxueux hôtel parisien et qui témoignait la reconnaissance à la ville de Béthune  

 

JW : depuis, le nom à changer ce n’est plus Firestone ?

 

AW : tout à fait

 

JW : c’est bridgestone si mes souvenirs sont exacts ?

 

AW : tout à fait

 

JW : bon, il y a des événements économiques bien évidemment mais il y a aussi des événements sportifs. Si on parlait un peu de sport monsieur l’archiviste

 

AW : tout à fait, d’autant plus que je fais du tennis…

 

JW : j’espère que vous être classé ?

 

AW : ah non malheureusement je ne suis pas classé

 

JW : faut bosser

 

AW : effectivement, donc l’histoire sportive récente de la ville. 1994, le couple magique du patinage artistique Isabelle et Paul Duchesnay sont venus à l’ancienne patinoire de Béthune devant 2000 personnes. Mais, également, je vous parlerais de cyclisme, le 2 juillet 1984, l’arrivée de la 71ème étape du tour de France (il fallait comprendre l’arrivée d’une étape de la 71ème édition du tour de France) qui a vu pour la petite histoire la victoire du belge Fredi Van Haute et la victoire finale à Paris de Laurent Fignon.

 

JW : allez deux petites questions et après on rend l’antenne à Lille. Est-ce qu’il y a un événement qui a accompagné l’histoire internationale ?

 

AW : tout à fait, 1964, l’inauguration de l’avenue Kennedy qui existe encore maintenant en hommage à l’ancien président américain John Fitzgerald Kennedy donc cela a accompagné à mon sens l’histoire internationale.

 

JW : et n’oubliez pas qu’en 1988 il y a un personnage qui est venu ici.

 

AW : tout à fait, le 28 janvier 1988 la venue de l’ancien président François Mitterrand qui marque à mon sens l’histoire politique contemporaine de la ville.

 

JW : on pourrait en dire sur cette ville, il s’y passe toujours quelque chose. Merci d’avoir été notre dernier invité pour ce matin, je vous souhaite longue vie. Bon, progressez au tennis et peut-être que la prochaine fois que je viendrais vous serez classé. 

 

AW : sans problèmes

 

JW : bon l’engagement est pris.

Publication de l'interview avec l'autorisation de Julien WZOREK.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents