Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Le monument aux morts, au coeur du patrimoine architectural

Publié par Arnaud Willay sur 2 Juin 2006, 19:21pm

Catégories : #Monuments béthunois

   

   Ce week end, se déroule à Béthune, la troisième édition de Gaspat’tour, salon de la gastronomie, du patrimoine et du tourisme. Les richesses de notre gastronomie seront mises en valeur. Le patrimoine sera également présent. La notion de patrimoine est très large. Elle nous renvoie à de nombreux éléments. En effet, le patrimoine peut être industriel, culturel, géologique, artisanal et même écologique. Cette notion en constante évolution englobe aussi le patrimoine architectural, qui désigne les monuments, toutes réalisations remarquables en raison de leur intérêt historique, archéologique, artistique, scientifique…Béthune est marquée par la présence d’un patrimoine architectural remarquable.

   L’exemple sans doute le plus révélateur est celui du monument aux morts. Après la commémoration du 84ème anniversaire de l’Armistice, cet exemple est d’autant plus d’actualité. La réalisation du monument aux morts de la cité de Buridan ne s’est pas effectuée immédiatement après la guerre.

    Lors du conseil municipal du 17 mars 1920, le Maire donna lecture d’une circulaire préfectorale datée du 27 février 1920 relative à l’édification du monument aux morts pour les héros du premier conflit mondial. Le conseil municipal décida que cette question était trop prématurée pour Béthune. En effet, les élus ont du attendre que le plan d’alignement et d’extension de la ville soit approuvé. Il était impossible à l’époque de trouver une place pour l’emplacement de ce monument.

    L’inauguration du monument aux morts a eu lieu à l’occasion du 11 novembre 1928. Il a été conçu par le célèbre architecte Jacques Alleman (qui est aussi à l’origine du projet de reconstruction de l’hôtel de ville) et M. Boutry, sculpteur.

    Le discours du Maire, M. Ponnelle, montre bien l’état d’esprit qui entourait l’inauguration de ce monument : « aujourd’hui, au souvenir commémoratif, Béthune ajoute un hommage plus solennel encore par l’inauguration d’un monument qui doit rappeler à jamais aux générations futures le sublime sacrifice de leurs aînés…Les nations opprimées auront toujours leurs regards tournés vers la France qu restera éternellement la gardienne du droit et de la justice ».

    Le monument aux morts situé place du 73ème (autrefois appelé place du marché aux poulets) mémoire de la première guerre mondiale est imposant. Il comporte de nombreux éléments symboliques. Par exemple, la présence de flore (en particulier les palmes) renvoie à une symbolique chrétienne : les palmes montrent la grandeur des soldats morts pour la patrie. La couronne de lauriers symbolise le triomphe militaire. La meilleure explication sur la représentation de la femme sur le monument est donnée par l’historienne Annette Becker dans son livre les monuments aux morts, mémoire de la Grande Guerre  : « les jeunes veuves sont transformées en déesse de la douleur. Entourées de voiles qui cachent leur visage mais mettent en évidence la beauté de leurs corps, elles refusent désormais de jouir de leur sens. Elles ne voient plus, elles n’entendent plus un monde qui les a privées de l’être aimé ».

    Le monument aux morts de Béthune, à côté de l’église Saint-Vaast et du beffroi est un édifice récent qui constitue un élément important du patrimoine architectural du béthunois.

 A. Willay (parution dans La Voix du Nord, le 24 novembre 2002)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents