Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Un début d'année fatal pour Charles Le Téméraire

Publié par Arnaud Willay sur 6 Janvier 2007, 15:14pm

Catégories : #Histoire seigneuriale-médiévale

Loin de l'Epiphanie, des Rois mages et de la traditionnelle galette, l'Histoire retiendra aussi que le début de l'année 1477 aura été fatal à un souverain : Charles Le Téméraire.

 

    Le 5 janvier 1477, Charles le Téméraire, duc de Bourgogne et possesseur des Pays-Bas et de l'Artois périt à Nancy. En ce début de mois de janvier, Béthune perd son seigneur, un homme de 44 ans  qui aura marqué son temps. C'est à la mort de Philippe Le Bon le 15 juin 1467 que Charles Le Téméraire était devenu duc de Bourgogne ainsi que Comte de Flandre et d'Artois.

   Charles le Téméraire (1433-1477) restera un des personnages marquant du 15ème siècle. Il est l'arrière grand père d'un certain Charles Quint, connu à Béthune pour avoir ordonné en 1533 la démolition de l'église Saint-Vaast et sa reconstruction à l'intérieur de la ville. On le disait intelligent et doté d'un grand génie politique. Eugène Béghin dans son Histoire de Béthune le décrit comme « violent, indomptable, toujours gouverné par l'orgueil et la colère. Il se montra toute sa vie, le plus ardent et le plus terrible ennemi de Louis XI ». Cette description toute béthunoise du « Téméraire » va dans le sens d'autres récits historiques sur le seigneur de Béthune.

   Il a eu systématiquement recours à la force et à la guerre pour obtenir ce qu'il voulait. Une politique belliqueuse qui lui valut de nombreux revers. En 1472, il dut renoncer à prendre Beauvais. La prise de Nancy qu'il voulait ériger en capitale du royaume bourguignon lui sera fatale.

   Mais ce qui frappa le plus dans le règne de Charles Le Téméraire, c'est sa volonté constante d'indépendance vis-à-vis du Roi de France Louis XI. D'ailleurs, sa mort allait avoir des incidences sur Béthune. En effet, débarrassé de son rival, Louis XI annexe la partie française du duché de Bourgogne dont l'Artois. On dit même que guettant l'héritage du Téméraire, Louis XI vint à Béthune et s'empressa de confirmer les chartes et franchises accordées par les anciens seigneurs. Une façon pour le souverain de s'attirer la sympathie de la population locale.

 

                 Arnaud Willay (parution dans La Voix du Nord, le 7 janvier 2007)

 

 

 

 

Illustration : Charles Le Téméraire

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents