Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Ces cloches qui font chanter le carillon de la ville

Publié par Arnaud Willay sur 8 Avril 2007, 06:20am

Catégories : #Monuments béthunois

Même en regardant le ciel ce week-end, vous ne les apercevrez pas ! Les cloches sont pourtant souvent évoquées à l’occasion de la célébration de cette fête chrétienne qu’est Pâques. En feuilletant le grand album du passé de Béthune, vous avez un peu plus de chances de tomber sur elles.

 

   Le 8 juillet 1951, un petit livret illustré est vendu 50 francs aux béthunois à l’occasion de l’inauguration du Carillon. La dernière page rappelait à la population les difficiles heures de la première guerre. En effet, sur cette illustration on pouvait découvrir une cloche broyée, retrouvée dans les décombres au pied du beffroi et conservée en 1951 à l’Hôtel de ville. Cette cloche est présentée comme un objet témoignant de la dureté des années de guerre entre 1914 et 1918.

   Les cloches furent utilisées comme des instruments de musique organisés en carillon. Surtout présentes dans les églises et les cathédrales, les cloches font aussi leur apparition dans les beffrois.

   En effet, on ne peut pas évoquer le passé du beffroi de Béthune, sans parler des cloches. La ville aurait placé dès 1546 un accord de 6 cloches que Charles Quint compléta avec d’autres cloches provenant de Thérouanne.

   Ces vieilles cloches furent remplacées par un carillon de 36 cloches en 1773. Un carillon qui disparu lors des bombardements de 1918. Le nouveau carillon inauguré le 8 juillet 1951 était composé à en croire le livret distribué à l’époque «  de 35 cloches et clochettes pure comme le cristal, harmonieuses et sonores, d’une justesse incomparable ».

   Le géant de pierres n’était pas le seul à faire chanter les cloches. Le beffroi de Bruges avait avant le XVIème siècle des cloches actionnées manuellement. Dès le 13ème siècle, Tournai possédait son beffroi dans lequel étaient installées deux cloches. Que ce soit à Béthune ou en Belgique, les cloches avaient plusieurs fonctions : signaler l’ouverture et la fermeture des portes de la ville, indiquer le début et la fin du temps de travail, annoncer fêtes et manifestations dans la cité. En ce dimanche de pâques, on peut donc s’attendre à entendre sonner les cloches…..

 

            Arnaud Willay (parution dans La Voix du Nord, le 8 avril 2007)

Illustration : du haut du beffroi, vous apercevrez peut être les cloches de pâques.

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents