Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Quand le recensement quinquennal faisait l’objet de contestations

Publié par Arnaud Willay sur 24 Février 2012, 11:58am

Chaque année, une partie des béthunois sont recensés. Une opération qui vous a peut-être concernée durant ce mois de février. Si aujourd’hui le recensement est régulier, on s’interrogeait en 1901 sur sa fréquence.

 

   Et c’est le Maire de Boulogne-sur-Mer, Charles Peron, qui a tenté de fédérer ses collègues sur la question du dénombrement de la population. Dans une lettre adressée au premier magistrat de Béthune en novembre 1901, il soulignait que « le conseil municipal de Boulogne, en août 1901, a émis le vœu que le dénombrement de la population soit décennal au lieu d’être fait tous les cinq ans ».

   Le Maire qui a laissé son nom à une rue de Boulogne avançait de multiples arguments. Pour lui le recensement quinquennal occasionnait des frais considérables pour les communes. Par ailleurs, les différences démographiques en France n’étaient pas importantes ce qui rendait inutile un recensement tous les cinq ans. Enfin seules la France, l’Allemagne et la Suède organisaient le recensement tous les cinq ans. Si la plupart des pays avaient un recensement décennal, certains n’en avaient aucun. 

   Le conseil municipal de Béthune s’associait le 12 novembre 1901 au vœu exprimé par la ville de Boulogne. Les béthunois avaient sans doute à l’esprit le coût élevé et grandissant pour le budget communal lié au recensement : 998 francs en 1891, 1041 francs en 1896 et 1396 francs en 1901.  

 

                  Arnaud WILLAY (parution dans La Voix du Nord, 26 février 2012) 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents