Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Une brigade de gendarmerie installée à Béthune sous le Second Empire

Publié par Arnaud Willay sur 23 Avril 2010, 19:00pm

Hier, vous avez peut-être croisé la compagnie « la brigade des tubes » qui se produisait dans le cadre du festival Z’ArtsUp! Une fanfare déambulatoire qui a évolué au départ de la gare et de la place Yitzhak Rabin. Dans les années 1860, on évoquait à Béthune une autre brigade.   

 

   En effet, il était question de transférer dans la cité de Buridan la brigade de gendarmerie située à Saint-Venant. Mais, où l’installer ? En 1862, l’idée était d’implanter la gendarmerie dans la caserne Saint-Vaast qui appartenait à la ville.

   Quatre années plus tard, en 1866, le Préfet projetait, plans à l’appui, le casernement de deux brigades de gendarmerie à la caserne Saint-Yor qui s'élevait grosso modo sur le site de l'actuelle école primaire Sévigné. 

   En 1869, la question du logement de la brigade de gendarmerie était encore d’actualité. Le Ministre des travaux publics avait concédé au département la caserne Saint-Pry pour y installer la gendarmerie. Une installation qui nécessitait la démolition de quelques bâtiments. Une situation validée par le conseil municipal du 26 juin 1869 qui consentait à la démolition d’une partie des murs de la caserne Saint-Pry, dans la rue du même nom. 

   Cette prise de position qui allait permettre la réalisation de logements pour les contemporains de Pandore, une figure de la maréchausée rendue célèbre par Gustave Nadaud, chansonnier nordiste du Second Empire. 

 

                        Arnaud WILLAY (parution dans La Voix du Nord, le 25 avril 2010)

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents