Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Quand le conseil municipal décidait du repos hebdomadaire des salariés

Publié par Arnaud Willay sur 28 Décembre 2014, 07:52am

Catégories : #non classé

Alfred Legillon, Maire de Béthune à la fin du 19ème siècle

Alfred Legillon, Maire de Béthune à la fin du 19ème siècle

Cette fin d’année est synonyme pour beaucoup de repos et de vacances bien méritées. Sauf peut-être pour les commerçants qui réalisent une partie de leur chiffre d’affaires durant ces fêtes de fin d’année.

 

En 1906, c’est le conseil municipal qui devait statuer sur la question du repos hebdomadaire des coiffeurs de la ville. Des commerçants qui n’étaient pas d’accord sur le jour de repos pour leurs employés. Certains coiffeurs sollicitaient un repos le dimanche après-midi, d’autres le lundi.

Le Maire Alfred Legillon (notre photo) a reçu une pétition des ouvriers coiffeurs réclamant le repos le dimanche après-midi et un jour de roulement et par quinzaine. Afin de préserver les intérêts de la corporation des coiffeurs, le conseil accordait pour les uns le repos le dimanche et pour les autres le repos le lundi.

Monsieur Hanicotte Duriez, menuisier et marchand de meubles sollicitait lui une dérogation. Sous le prétexte que la ville n’avait pas d’entreprises de pompes funèbres. Il était appelé le dimanche par les familles pour confectionner les cercueils, ce qui l’obligeait à travailler. En échange du travail dominical, il s’engageait auprès du Maire à octroyer le repos à ses ouvriers le lundi.

 

Arnaud WILLAY

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents