Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


L'école laïque célébrée en plein mois de juillet !

Publié par Arnaud Willay sur 30 Juillet 2006, 07:09am

Catégories : #Histoire scolaire

La période estivale est l’occasion pour les petits écoliers d’oublier l’école afin de vivre pleinement des vacances souvent bien méritées. Et pourtant, la fin du mois de juillet 1931 a été très scolaire à Béthune. Rien d’étonnant car la ville était plongée dans les festivités sur le cinquantenaire de l’école laïque.

 

 

        En 1881, Jules Ferry institue une école laïque, gratuite et obligatoire. Cet avocat républicain qui fut Ministre de l’instruction publique et Président du conseil s’érigea en défenseur de l’école laïque en attachant son nom à plusieurs lois scolaires. Celles sur la gratuité de l’enseignement primaire ou l’obligation de scolarité pour les jeunes de 6 à 13 ans participaient de cette vaste réforme de l’enseignement en France.

 

Le hasard du calendrier a voulu que Béthune fête le cinquantenaire de l’école laïque en pleine période de vacances scolaires, le 26 juillet 1931 ! Mais, que l’on se rassure ! Les petits béthunois n’ont pas repris pour autant le chemin de la classe, mais ont simplement participé aux festivités célébrant l’œuvre de Jules Ferry.

Placées sous la présidence du Sous Préfet Giacobbi, ces manifestations avaient deux caractéristiques. D’une part, elles avaient un caractère intercommunal. Une fête qui englobait les quatre cantons de la circonscription scolaire de Béthune (Béthune, Laventie, Lillers, Norrent Fontes). D’autre part, à en croire le programme des réjouissances, elles mobilisaient les forces vives de Béthune : les élèves des écoles primaires, l’harmonie municipale, les sociétés de gymnastiques… Un programme qui respectait visiblement la volonté du Ministre de l’instruction publique et des Beaux-arts Mario Roustan qui militait pour « une fête populaire de l’école publique…qui est une fierté de la République ».

       A en croire la délibération adoptée au conseil municipal, lui aussi très estival, du 13 août 1931, la célébration de ce cinquantenaire tenait à cœur à la municipalité dirigée par Alexandre Ponnelle, lui-même officier de l’Instruction publique : « le conseil municipal est fier d’avoir ainsi fait tout son devoir et exprimé, par une manifestation grandiose, ses sentiments de vive reconnaissance envers les promoteurs de l’enseignement gratuit, laïque et obligatoire ». Une fierté qui aurait sans doute était partagée par Jules Ferry.

 

               Arnaud Willay (parution dans La Voix du Nord, le 30 juillet 2006)

 

  Illustration : Jules Ferry (1832-1893)

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents