Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Les Bleu et Blanc ont écrit une page de l'histoire sportive de la ville

Publié par Arnaud Willay sur 9 Juillet 2006, 06:26am

Catégories : #Histoire sportive


   Ce soir, vous serez des millions de téléspectateurs à brandir le drapeau tricolore pour encourager l’équipe de France lors de la finale de la coupe du monde de football, à Berlin. Si la France a ses bleus, le football à Béthune est incarné par les bleu…et blanc. Retour sur une partie du passé du club local.

   La naissance du stade béthunois en 1902 n’est pas due au hasard. Au début du vingtième siècle, le football s’est répandu hors de la Grande Bretagne avec la création de plusieurs associations nationales. Trente six ans après sa création, le stade a inscrit son nom au patrimoine du football français. Après plusieurs titres dans le championnat de France amateur durant les saisons 1937-1938 et 1948-1949, le stade béthunois a connut dans son histoire des années moins glorieuses marquées par des difficultés. Le journal Le Béthunois du 1er juillet 1950 avait consacré sa « une » à l’assemblée générale du club local, retraçant les propos du Président Pierre Deprez.
   Sur le plan financier, le stade connaissait des problèmes, accusant un déficit de 60000 francs. Des difficultés misent en exergue par les correspondances entre le Stade et le Maire Anselme Beuvry. Celle du 24 février 1950 est révélatrice du climat qui régnait à l’époque. Le Président du Stade « estime de son devoir d’attirer l’attention de messieurs les conseillers sur l’insuffisance de cette subvention (à l’époque cent mille francs) pour un club omnisports groupant 14 sections…considérant la bonne marche du stade béthunois comme indispensable à la vie même de notre cité dont le renom sportif est répandu dans toute la France ».
   A côté des difficultés financières, s’ajoutaient des problèmes sportifs avec des résultats moyens obtenus par l’équipe première. Pierre Deprez intervint en dressant les difficultés subies par son équipe de football après une saison glorieuse : « le stade conclut il a su redresser à temps par des victoires, de la volonté, une situation compromise. Cette sauvegarde de sa place dans l’élite amateur lui permettra de reprendre la saison prochaine le rang qu’il mérite ».
Même le parcours en coupe de France qui permet aux clubs amateurs de vivre des aventures sportives exceptionnelles n’a pas été favorable aux bleu et blanc. En 1950, les « stadistes » ont été éliminés par les nordistes de Viesly au 4ème tour. 

                    Arnaud Willay (parution dans La Voix du Nord, le 9 juillet 2006)

 
Illustration : le stade béthunois à la Une du journal Le Béthunois (1er juillet 1950)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents