Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Bienvenue sur le blog de Arnaud Willay

Réagissez aux articles historiques sur Béthune publiés dans la Voix du Nord


Des entreprises à l'histoire qui ne tient qu'à un fil

Publié par Arnaud Willay sur 19 Janvier 2007, 20:33pm

Catégories : #Histoire économique et sociale

Depuis le 10 janvier, des petits aux grands rabais, la période des soldes bat son plein. Mais, avant d’être proposés à la vente, les vêtements tant convoités doivent être fabriqués. Les entreprises de confection marquent souvent le paysage économique. C’est le cas à Béthune.

   Hadengue et Playoust, le Pigeon Voyageur…deux entreprises de confection qui ont marqué de leur empreinte le paysage économique béthunois.

   Hadengue et Playoust avait son siège social et une partie de son unité de production à Béthune. Créée au début du 19ème siècle, cette fabrique de vêtements militaires se situait avenue Jean Jaurès à l’emplacement de la MACIF (notre photo). Une fabrique qui diversifia son activité pour produire des vêtements de travail. La production de vêtements de sport lui permit une extension spectaculaire passant de 280 employés en 1955 à plus de 550 en 1972.

   Une société qui avait à cœur de réussir son développement même sur le plan international. Une publicité de la firme datant des années 1970 explique qu’elle « a la souci d’améliorer sa productivité et de rechercher de nouveaux marchés pour assurer son développement. Son chiffre d’affaire à l’exportation en Suède, Suisse, Belgique, Allemagne et Angleterre se développe rapidement ». Loin des pays européens, une autre firme se développait parallèlement à Béthune.

   En effet, les rues Boutleux et Louis Blanc accueillaient une autre manufacture de vêtements : le Pigeon Voyageur. Une enseigne qui à l’origine fabriquait des vêtements de travail qui a développé ensuite une collection « sportwear ». Une entreprise qui avait une certaine importance économique et sociale dans le béthunois. La publicité du Pigeon Voyageur parue dans le bulletin municipal de 1973 est révélatrice : « chaque année, le pigeon voyageur offre plus de 100 emplois aux jeunes filles de 16 ans et leur donne par des monitrices spécialisées, la formation nécessaire à leur départ dans le vie professionnelle ».

    Dans les années soixante-dix, le Pigeon Voyageur avait la grande ambition de symboliser le progrès social et économique. Les 700 personnes employées en 1971 qui produisaient 1 500 000 vêtements par an avaient à cœur d’être à la hauteur de la devise commerciale de la société : « une fois essayés…pour toujours adoptés ». Une devise qui ne demandait qu’à survivre à la crise économique des années soixante dix !

 

            Arnaud Willay (parution dans La Voix du Nord, le 21 janvier 2007)

 Illustration : société Hadengue et Playoust (années 1970)

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anno 29/06/2014 08:08

tres bel article,continuez

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents